La victoire Intérieure

Les fondements cachés de votre vie de leader

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Quelle genre de leader veux-tu être ? C’était la question que mon mentor me posait pendant l’une des plus grandes crises que je traversais dans ma vie… J’avais donné 8 ans de ma vie à une organisation dont la mission participait à transformer des vies. J’étais passionné parce que je faisais, la vision, les valeurs qui nous portaient. Les résultats étaient encourageants. Suite au changement de président de cette association, je fus pris malgré moi dans une spirale conflictuelle avec le nouveau président. Je pris conscience un peu tard que ce conflit était en train de se vivre à plusieurs échelle de notre association. Il touchait les valeurs, la vision et l’avenir de cette association. Sans vraiment m’expliquer pourquoi, on me demandait de partir… Je savais au fond que c’était injuste, que cette demande ne se basait pas sur mes résultats, ou une erreur professionnelle que j’avais faite. J’étais en colère de voir la déconstruction de ce qui avait pris des années à être bâti. Triste de voir l’équipe démantelée et divisée par une direction, qui n’avait pas conscience du travail accompli. Nos résultats atteints nous avaient placé en pôle position de notre activité en Europe hors UK (siège internationale de l’association). 

J’ ai réalisé qu’il y avait quelque chose de plus important que les résultats et la reconnaissance : l’aptitude à rester fidèle à qui on est dans l’adversité. 

Avec l’aide de mon mentor, d’un coach et le conseil de mes proches, je discerna qu’il était bon que je parte. J’aurai pu me battre pour ma place, pour ce que j’avais construit mais au fond cela ne m’appartenait pas. Il y a des choses qui sont bien plus grandes et plus belles que ce que l’on mérite dans la vie. La question n’était plus si j’allais partir mais comment j’allais partir ? Quel souvenir, j’allais laissé à mes amis, mes ennemis et les bénéficiaires auprès desquels j’avais servi pendant tant d’années ?

La souffrance, l’adversité, les épreuves peuvent nous rendre meilleur ou pire tout dépend de notre choix personnel à chercher la victoire intérieure plutôt que d’avoir raison aux yeux de tous.  

Mon mentor m’a appris à traverser ma souffrance plutôt que l’éviter. Elle m’a permis de me confronter à des choses pas très belles me concernant, d’avoir une conscience plus aiguë de mes valeurs, de la personne que j’étais et surtout la personne que je voulais devenir. Ce fut une victoire intérieure qui m’a conduit là où j’en suis aujourd’hui.  Voyez-vous personne ne viendra vous féliciter d’avoir fait ce qu’il fallait faire alors que ce personne ne vous voyait. Pourtant votre vie extérieure n’est qu’un reflet de ce qui passe dans vos pensées, vos sentiments, votre caractère. L’état de votre arsenal intérieure est plus important que ce que le monde peut voir ou ne pas voir de vous. Dans cet article, nous verrons quel élément clé repose cette victoire privée, et trois éléments pratiques sur lesquels avancé pour la remporter. 

 

1- La victoire privée repose sur votre stabilité émotionnelle 

La vie est faite de transitions et de crises. En soi, vous ne choisissez pas toujours les moments où elles se produisent. Mais vous pouvez éviter d’avoir le mille feuilles (j’aime beaucoup les milles feuilles), en ayant trop de défis de front en même temps. Je vous présente la solution pour cela dans mes 3 conseils pratique.s Généralement, ces crises vous invitent à un changement profond devant lequel les techniques de développement personnel, aussi bonnes soient elles, sont limitées. 

Stephen Covey (1932–2012) est un des incontournables du développement personnel. Il est connu pour avoir écrit les « 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent« . Dans cet ouvrage Stephen raconte comment il a pris le temps d’étudier la réalisation de soi et les modes de perception du bonheur en partant de ce qu’avait produit sa nation (USA) depuis 1766, soit 200 ans de littérature et plus d’une centaine d’ouvrages portant sur la réussite. Il découvre que les écrits publiés ces 50 dernières années sur cette thématique avaient tous un point commun. 

“Ces livres prônaient la nécessité d’avoir une bonne image sociale. Ils proposaient des rafistolages, des emplâtres, des remèdes miracles supposés guérir des maux graves.”

La littérature des 150 dernières années insistait beaucoup sur l’importance de l’éthique du caractère (l’intégrité, l’humilité, le courage, la patience, l’application, etc.). L’éthique du caractère enseignait le meilleur chemin pour réussir sa vie et qu’il existe des principes de base pour une vie fructueuse.  

Les approches les plus pertinentes sont celles qui vous engageront à regarder à ce qui se passe en vous tout en vous évitant le piège du nombrilisme.  Elles vous aideront à identifier le point d’appui qui vous aidera à sortir plus fort et grandit de ces moments difficiles. Elles vous éviteront la noyade psychologique ou le Burn out. Grandir en maturité émotionnelle et en résilience est indispensable pour un leader, c’est parce que vous êtes passés par certains moments difficiles et que vous avez appris en sortir en étant une meilleure version de vous-même, que sans le savoir, les gens vous suivent dans la durée. C’est de là que vous viendra également votre capacité à les sécuriser psychologiquement. Parce que quand on a vécu des choses difficiles, on peut mieux comprendre les implications en cascade et discerner la meilleure des choses à faire pour un membre de son équipe.  

mentorat


2- Trois conseils pour remporter votre victoire privée

La stabilité émotionnelle est une première couche importante : elle comprend une bonne partie de ce qu’on désigne par des « softs skills » (confiance en soi, estime de soi etc.). Plusieurs éléments peuvent vous aider à a consolider, cela peut aller d’une thérapie à s’engager dans sa croissance personnelle, à faire partie d’un groupe de soutien etc. Si vous avez besoin de départ, je vous propose trois conseils qui vont vous éviter d’errer trop longtemps dans la foule des gourous du développement personnel. 

Conseil n°1 : Apprenez à vous connaître, définir vos objectifs professionnels et personnels, et concentrez-vous dessus. Ce sont bien trois choses différentes essentielles dont je parle. Clarifier ces trois éléments vont vous permettre d’aller vers un équilibre émotionnelle et personnel. Il est difficile d’offrir ce que vous avez à donner au monde sans ce travail au préalable. C’est en clarifiant ces éléments que vous vous rendez capable d’investir votre énergie de manière efficace et ainsi aller de petites victoires en petites victoires. C’est ce que j’appelle les trois premières montagnes de la victoire privée ou intérieure. 

Conseil n°2 : En parallèle de ce travail ce qui va vous aider et d’avoir quelqu’un de bienveillant, à votre écoute et désintéressé qui chemine à vos côtés. Quelqu’un de plus d’expérimenter avec lesquels il n’existe pas d’enjeux particulier si ce n’est une amitié et qui vous aider à traverser ces crises et ces transitions : un mentor. Si vous lui donnez la permission, il peut vous conseiller, interpeller, vous encourager dans chacun des domaines clés de votre vie pour un épanouissement globale. Cela touche donc la question des valeurs, de la mission de vie etc. Pour reprendre la phrase d’Albert Einstein, il va vous encourager à être et non paraître comme : 

Une personne ayant du succès, mais à être une personne de valeurs. 

Conseil n°3 : Ce qui m’amène à aborder une couche encore plus profonde derrière la couche émotionnelle. Il s’agit de la dimension spirituelle de votre vie. Par dimension spirituelle, j’entends d’une part la somme des comment vous vous représentez vos valeurs, votre vision de la vie, le sens que vous donnez à vos actions et vos décisions. En résumé le sens de votre vie. D’autre part, le socle de vos croyances sur l’après mort, l’origine de la vie, le divin, l’âme,  en résumé le sens que vous donnez à la vie etc. 

Ce sont deux facettes des deux grandes questions qui nous animent tous : Qui suis-je ? Et pourquoi suis-je sur terre ? Autrement dit : Quel est mon histoire ? Et quelle ma place dans la Grande Histoire ?

Ces deux questions sont essentielles, elles vous donnent l’ancrage et le gouvernail pour naviguer dans l’océan de la vie. Le jour où il y aura des tempêtes et il y en aura…Vous saurez malgré tout quelle direction prendre tout en étant assez ancré pour ne vous faire ballotter aux vents.  

Pour trouver des réponses à ces questions j’ai crée un quiz pour vous aider à discerner où vous en êtes spirituellement ainsi qu’un webinaire pour vous expliquer les étapes de développement spirituel. L’avantage est de baliser cette exploration avec une perspective d’histoire des religions et des spiritualités associé au développement personnel.